Browser Compatibility Notification
It appears you are trying to access this site using an outdated browser. As a result, parts of the site may not function properly for you. We recommend updating your browser to its most recent version at your earliest convenience.
Accueil Commentaires Infolettre Telmatik English
 

Contact(s)

| Ic�ne Imprimer
|

Les écoles et les garderies de l'Ontario seront fermées jusqu'au 4 mai

Affiché le mardi 31 mars, 2020

L'Ontario prolonge la fermeture des écoles et des garderies pour poursuivre la lutte contre la COVID-19

La province soutient la continuité de l’apprentissage avec la deuxième phase de l’initiative Apprendre à la maison

En raison de l'évolution rapide de la pandémie de COVID-19, le gouvernement de l'Ontario a annoncé que les écoles et les garderies de la province resteront fermées afin de protéger la santé et la sécurité des élèves et du personnel. Cette décision se fonde sur les conseils du médecin hygiéniste en chef de l'Ontario.

Afin d'assurer la continuité de l'apprentissage, le gouvernement lance la deuxième phase de l'initiative Apprendre à la maison, développée en collaboration avec des partenaires du secteur de l'éducation. Ce faisant, la province offre davantage de clarté aux parents, améliore le soutien en éducation et crée des possibilités de communication entre les élèves et le personnel enseignant.

Les écoles publiques resteront fermées au personnel enseignant jusqu'au vendredi 1er mai 2020 et aux élèves jusqu'au lundi 4 mai 2020. À l'approche de ces dates, la décision sera réévaluée en fonction des recommandations les plus récentes en matière de santé publique. La fermeture sera prolongée au besoin, afin de protéger la santé et la sécurité des élèves, des familles et du personnel. Les écoles privées, les garderies agréées et les centres ON y va resteront également fermés jusqu'au 13 avril, conformément à la déclaration de situation d'urgence, en vertu de laquelle la prolongation de la fermeture ne peut se faire que par périodes de 14 jours. Les garderies désignées qui soutiennent les travailleurs et travailleuses de la santé de première ligne et les premiers intervenants resteront ouvertes.

Comme annoncé précédemment, aucun élève de la province ne verra ses chances d'obtenir un diplôme compromises par la situation actuelle. Le ministère de l'Éducation continue de collaborer avec le ministère des Collèges et Universités afin de s'assurer qu'aucun obstacle n'entravera l'accès des élèves à l'éducation postsecondaire.

La deuxième phase de l'initiative Apprendre à la maison est orientée sur une série d'objectifs éducatifs, parmi lesquels :

  • Renouer les liens entre les élèves et les enseignants et autres membres du personnel scolaire, y compris les travailleurs de la santé mentale;
  • Rétablir l'apprentissage dirigé par les enseignants, en regroupant les élèves et selon les modalités suivantes :
    • De la maternelle à la 3e année : 5 heures de travail par élève par semaine (apprentissage axé sur l'alphabétisation et les mathématiques);
    • De la 4e à la 6e année : 5 heures de travail par élève par semaine (apprentissage axé sur l'alphabétisation, les mathématiques, les sciences et les études sociales);
    • De la 7e à la 8e année : 10 heures de travail par élève par semaine (apprentissage axé sur les mathématiques, l'alphabétisation, les sciences et les études sociales);
    • De la 9e à la 12e année : pour les étudiants soumis au régime des semestres, 3 heures de travail par cours par semaine; pour les étudiants non soumis au régime des semestres, 1,5 heure de travail par cours par semaine (apprentissage axé sur l'obtention de crédits, la réussite des cours et l'accès au diplôme).
  • Tirer parti des ressources numériques et définir d'autres moyens d'interaction entre élèves et enseignants, notamment par téléphone et par courrier;
  • Élaborer un programme de formation à l'intention des éducateurs afin de les aider à enseigner sur les canaux numériques;
  • Assurer la remise des bulletins de notes à tous les élèves;
  • Donner la priorité aux élèves qui s'apprêtent à terminer leurs études afin de les soutenir jusqu'à l'obtention de leur diplôme;
  • Organiser la distribution des ordinateurs portables et autres appareils des écoles selon les besoins, tout en respectant les directives en matière de santé publique;
  • Maintenir une attitude réceptive aux demandes des partenaires de la santé et communautaires;
  • Établir officiellement des groupes de travail sur la COVID-19 en partenariat avec les syndicats du secteur de l'éducation afin de favoriser la collaboration, de partager des idées et de trouver des solutions pour soutenir les élèves. 

Faits en bref

  • Des ressources en anglais et en français continueront d’être ajoutées fréquemment à la plateforme Apprendre à la maison / Learn at Home afin que celles et ceux qui l’utilisent puissent disposer de contenu nouveau et intéressant tout au long de la crise. Les ajouts récents comprennent des ressources d’apprentissage supplémentaires axées sur les STIM, créées par des parties prenantes, et du contenu pour les parents axé sur l’apprentissage de la lecture et de l’écriture à leur enfant.
  • La plateforme compte à l’heure actuelle 36 cours de haute qualité offerts en anglais et 47 autres offerts en français. Ces ressources destinées aux élèves du secondaire aideront ces derniers à réviser, à rafraîchir leurs connaissances et à poursuivre leur apprentissage de manière autonome.
  • TVO Kids propose tout au long de la journée des programmes éducatifs en anglais pour les enfants d’âge scolaire. Consultez ici leur programme de diffusion. TFO offre également une gamme de programmes éducatifs en français tout au long de la journée. L’horaire de diffusion de ces programmes est disponible ici.
  • Mathify est une plateforme qui propose aux élèves de la 6e à la 10e année une aide aux devoirs en temps réel, fournie par des enseignants agréés, six jours sur sept, y compris en semaine de 9 h à 21 h (heure de l’Est).
  • Eurêka! est un autre programme en ligne d’aide à l’apprentissage qui soutient les élèves des écoles de langue française de la 1re à la 12e année dans leur cheminement, notamment grâce à l’aide aux devoirs.

Pour le communiqué complet